har The 5000 Yards Review : Detroit - LatestNFL : News sur la NFL

LaDainian Tomlinson prend sa retraite


Le grand LaDainian Tomlinson a décidé de quitter le monde du football à 32 ans. Le joueur ne trouvant plus d'équipe après un petit passage chez les Jets il signera un contrat d'une journée aux Chargers de San Diego.
Le coureur vedette des années 2 000 quitte donc la NFL et pourra rejoindre le Hall Of Fame d'ici 2017.

NFL ,foot us, latestnfl, info, news

Chad Ochocinco signe à Miami


Le Wide Receiver déjanté Chad Ochocinco apparaitra une nouvelle fois dans Hard Knocks.
En effet le joueur viens de signer un contrat avec les Miami Dolphins, le deal est pour un an.

NFL ,foot us, latestnfl, info, news

LatestMailbag : 2ème édition


C'est reparti pour le Mailbag made by Kuro.
Cette semaine retrouvez de l'attaque et toujours plus d'information à se mettre sous la dent. N'hésitez pas à continuer d'envoyer vos questions sur l'adresse prévue à cet effet

NFL ,foot us, latestnfl, info, news

Hard Knocks 2012 à Miami


Ce seront finalement les Miami Dolphins qui recevrons l'émission de HBO, Hard Knocks cette année.
L'équipe ouvrira les portes des training camps aux caméras et aux téléspectateurs, LatestNFL vous sous titra les épisodes.

NFL ,foot us, latestnfl, info, news

C.T.E : trois lettres pour une cause importante


L'ami Kuro s'est penché sur cette maladie définie par trois lettres CTE et qui touche beaucoup de footballeur retraités.
Peu après le décès de Junior Seau il est temps de mieux comprendre les conséquences de la violence dans notre sport.

NFL ,foot us, latestnfl, info, news
Une erreur est survenue dans ce gadget

The 5000 Yards Review : Detroit

par Kuro On 3/11/2012 02:00:00 PM
Suite de notre vol au-dessus du nid de la NFC North avec les Lions de Detroit.



A lire en faisant un holding sur la personne la plus proche (et en la poursuivant si elle vous serre la main un peu trop violemment).





DETROIT LIONS
2e NFC North ~ 10-6 / 0-1
Sur la bonne voie, mais du calme !




Les prévisions de Madame Soleil 2011


Matthew Stafford qui termine la saison, c'était déjà bien suffisant pour les fans de Motor City. Avec des armes comme Calvin Johnson, Nate Burleson et Brandon Pettigrew auxquelles s'ajoutait le drafté Titus Young, l'avenir semblait prometteur dans les airs pour Detroit. Du côté défensif, le pass rush avait gagné une arme en plus (comme si elle en avait besoin) avec la draft de Nick Fairley, les LB avaient vu l'arrivée d'un bon élément avec la signature de Stephen Tulloch et les arrières attendaient une bonne production de Eric Wright aux côtés de Chris Houston ou Louis Delmas. En d'autres termes, Detroit s'était constitué une équipe jeune et très intéressante... pour peu que Staffie restait sur ses deux jambes.



La saison


@Tampa Bay 27-20, Kansas City 48-3, @Minnesota 26-23 (OT), @Dallas 34-30, Chicago 24-13, San Francisco 19-25, Atlanta 16-23, @Denver 45-10, @Chicago 13-37, Carolina 49-35, Green Bay 15-27, @New Orleans 17-31, Minnesota 34-28, @Oakland 28-27, San Diego 38-10, @Green Bay 41-45.



Les playoffs


@New Orleans, 28-45.



La réalité


12 ans que les Lions attendaient de revenir en playoffs, et ils y sont enfin arrivés ! Alors, qu'est-ce qu'on fait les Lions de différent des autres années post-apocalyptique (l'Apocalypse étant 2008 si vous avez du mal à suivre) ?

Un Staffie en forme, et ça repart !
Simple : c'est mieux une saison avec Stafford sur ses deux jambes. Il n'avait pas eu de chance ses deux premières saisons, mais là enfin le #1 de la draft 2008 a pu s'exprimer pleinement, et il a allumé les tableaux d'affichage pour décrocher le Comeback Player Of The Year, bien aidé par un certain bonhomme. On ne sait plus comment il s'appelle vraiment, juste qu'on le surnomme "Megatron" (d'ailleurs un jour il s'est perdu dans un magasin de Detroit, et le chef de magasin a dit "les parents de Megatron l'attendent au rayon conserves, les parents de Megatron..."). Stafford a posté une des meilleures saisons de la ligue avec 63.5%, 5038 yards (4e de l'histoire !), 41 TD et 16 INT.

La carte spéciale Lions
Puisqu'on parle de l'humanoïde receveur autant aligner les chiffres tout de suite : 96 catchs, 1681 yards et 16 TD dans ta face, malgré toutes les précautions prises par les DC adverses dont double couverture et compagnie. Il n'a passé que 2 matchs à moins de 10 yards par réception, et comble de tout les Lions ont gagné les deux. Parce qu'on parle de Megatron, mais on oublie la belle brochette d'armes complémentaires : Burleson a été moins productif en TD mais plus en yards que l'année précédente (757 yards, 3 TD), Young s'est fait une belle place en WR #3 (607 yards, 6 TD) et le duo de TE a été efficace avec Pettigrew (777 yards, 5 TD) et Tony Scheffler (347 yards, 6 TD).

Alors on peut évidemment s'ébaubir devant les chiffres de Stafford et ceux des receveurs... et on peut surtout se demander : comment les Lions n'ont finit qu'à 10 victoires ? Il y a la réponse évidente à cela : la défense, mais j'y viens plus tard. La seconde réponse, c'est le jeu de course qui a été quasiment inexistant. Tout d'abord les Lions ont eu la malchance de perdre le rookie Mikel LeShoure avant même le début de la saison, puis le titulaire Jahvid Best après le premier tiers de la saison sur commotion (et ça devient grave pour Best dont la carrière même est remise en question à cause de toutes les commotions qu'il a déjà subies). Même si Best avait du mal à donner entière satisfaction, ça a définitivement mis un frein au jeu au sol des Lions qui n'ont jamais vraiment pu se reposer dessus ensuite. Kevin Smith et Maurice Morris ont pris la relève et terminent resp. à 72 portés, 356 yards, 4 TD et 80 portés, 316 yards et 1 TD mais ils restent derrière Best en yards (390). Il faut récupérer les blessés et booster le jeu au sol pour permettre à Stafford d'avoir une attaque équilibrée.

Delmas (gauche) au plaquage
Et en plus, ce serait vraiment sympa d'avoir une défense qui tient la route toute la saison. En effet, on a pu noter une baisse de production dans la seconde partie, avec moins de pass-rush, une couverture moins efficace à cause des blessures, et des points encaissés à la pelle. Si on regarde à partir du match contre Chicago hormis le match contre SD, on voit : 35, 27, 31, 28, 27 et 45. Le match aller contre les Packers a été un tournant dans la saison défensive des Lions avec une vraie hécatombe pour les arrières de Detroit; ils y ont perdu pour plusieurs matchs deux des meilleurs DB de l'équipe, le CB Chris Houston et le S Louis Delmas (remplacé par le vétéran Chris Harris). Aaron Berry, lui, s'est blessé contre les Vikings, et seul Eric Wright est parvenu à éviter les pépins physiques mais il a été énormément visé. Houston reste le big playmaker de cette défense avec 5 INT dont 2 retournées pour des TD.

Suplex de Suh sur Rodgers
L'une des unités qui allait attirer l'attention sur elle était évidemment la DL avec des monstres comme Suh, Vanden Bosch, Avril et Williams et l'arrivée de Fairley en plus. Résultat des courses, le pass rush a enregistré des sacks (41, dont 11 pour Avril et 8 pour VDB), mais... comment dire... il manque quelque chose. Un peu à l'instar de Matthews chez les Packers, Suh a l'air d'avoir régressé cette année, n'ayant pas autant d'impact que la saison dernière où il était rookie; il était prévisible que les OC fassent plus attention en mettant par exemple un TE en aide. Et oui évidemment, se faire suspendre bêtement après son geste d'humeur contre GB n'aide pas. D'ailleurs ça a été un des problèmes des Lions, la discipline : 128 pénalités, 3e total de la ligue.

Mais ce quelque chose qui manque n'est pas dans le pass rush... il est dans la défense contre la course. Les Lions ont été horrible avec 5 yards encaissés en moyenne (31e) et il est impossible pour Detroit d'espérer mieux si seul le pass rush peut arrêter les adversaires. La ligne de LB a également sa part de responsabilité dans cet état de fait, même si elle compte de bons éléments comme Stephen Tulloch, 111 plaquages et 3 sacks.

Mais tout ça est encore insuffisant pour permettre à Detroit de tenir ce genre de record de manière constante. Les Lions doivent regarder à améliorer les arrières et les LB pour donner à Stafford et l'attaque les moyens nécessaires pour aller plus loin en janvier.



Le futur


*Green Bay, *Chicago, *Minnesota, St. Louis, Seattle, Atlanta, Houston, Indianapolis, @Arizona, @San Francisco, @Philadelphia, @Jacksonville, @Tennessee

Detroit va voir sa défense contre la course TRES challengée l'année prochaine avec sa propre division (surtout Chicago et Minnesota), la NFC WTFest et l'AFC South qui comptent nombre de coureurs talentueux. Ca pourrait quand même passer contre certaines équipes si les Lions récupèrent leurs runners, mais attention.

0 Response to "The 5000 Yards Review : Detroit"

Vie du site

L'inter saison bat son plein, on approche très vite des camps d'entrainements, rendez-vous chaque jour sur Latest pour suivre l'off saison 2012. Cliquez ici pour le savoir

Pensez-vous que les mauvaises performances des New Orleans Saints sont due à l'absence de Sean Payton ?

Powered by SW rss feed widget
Blog